©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Nouveau projet de conception d'un robot à l'echelle nanoscopique !

16 entreprises et centres de recherche européens coopèrent sur le projet
"Robosem", qui s'est fixé pour but, d'ici trois ans, de réaliser un robot capable de reconnaitre des structures de taille nanoscopique, de les saisir, de les déplacer et de monter différentes pièces les unes sur les
autres...


Ce projet, coordonné par Sergei Fatikov de l'université d'Oldenburg, est financé par l'Union européenne à hauteur de 5 M d'euros.
Actuellement, des robots existent déjà pour des taches bien précises, par exemple pour la manipulation de cellules. "Robosem" pour sa part ne se limitera pas à une seule fonction grâce à des modules (pinces, outils,
capteurs...) interchangeables. Il pourra ainsi réaliser le montage de différents composants nanoscopiques, tester un processeur ou manipuler des cellules. Les composants nécessaires à ce robot existent déjà sur
différents produits, le but étant de les améliorer et de les intégrer tous
sur un unique robot.


Une des grosses innovations consiste dans le systéme de visualisation. Les procédés actuels utilisent un microscope optique classique dont la résolution ne dépasse pas 400 nanomètres. C'est la raison pour laquelle pour "Robosem" un microscope à balayage electronique sera employé. Il pourra, en temps réel, voir l'objet et le module de préhension. Le robot
sera alors logé dans la chambre sous vide du microscope.



Source & infos complémentaires :
Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Discussions
Pas d'avis pour “Nouveau projet de conception d'un robot à l'echelle nanoscopique !”
Participer à la discussion

Impossible de commenter cet article