©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Après le BluRay, la "Super-Résolution" !

L'arrivée de nouvelles applications multimédia telles que la vidéo haute définition nécessite des capacités de stockage toujours plus importante des CD et des DVD. Ainsi le format BlueRay, commercialisé récemment, a permis de quintupler la capacité de stockage d'un DVD de 4,7 à 25 gigaoctets. Mais qu'il s'agisse du CD ou du BluRay, le principe du stockage des données reste le même :

une succession de marques sculptées sur le disque suivant une spirale qui va en s'élargissant comme sur un disque vinyle.


Image



Or c'est la taille plus ou moins importante, à l'échelle nanométrique, de ces sculptures qui différencie les capacités de stockage des différents formats. Par exemple, pour le format BluRay, la dimension de la plus petite marque est de 160 nm alors qu'elle est de 400 nm pour un DVD. Reste ensuite à lire ces creux et ses bosses à l'aide d'un laser pour les traduire en langage numérique. Précisons que la longueur d'onde du laser utilisé est adaptée à la "finesse" de lecture. Ainsi est-il rouge pour lire un CD ou un DVD et bleu dans le cas du BluRay.

Source et suite de l'article : ADIT

Abonnements aux bulletins electroniques gratuits : Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Discussions
Pas d'avis pour “ Après le BluRay, la "Super-Résolution" !”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié