©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Et si le clonage humain... devenait inutile?

On s'angoisse beaucoup, non sans raisons, sur le clonage d'embryons humains réalisé la semaine dernière. Mais il y a un scénario optimiste: si les connaissances scientifiques relatives aux fameuses cellules-souches progressent de la façon dont le souhaitent les scientifiques, le clonage d'embryons deviendra complètement inutile...


Toute cette histoire, en effet, repose sur les mystérieuses capacités des cellules-souches: des cellules qui apparaissent chez un embryon, aux premiers jours de son développement, et qui ne se sont pas encore spécialisées. L'espoir des scientifiques, c'est justement de parvenir à leur "ordonner" de se spécialiser en ce qu'on veut (cœur, rein, poumon, peau, etc.). Or, si on veut une provision de cellules-souches qui donneront des organes compatibles avec Monsieur X, il faut produire un clone de Monsieur X -donc, un embryon. Avec toutes les questions éthiques soulevées depuis une semaine.


Mais en réalité, il existe des cellules-souches ailleurs que dans un embryon. Parallèlement aux recherches sur des cellules-souches d'embryons, de nombreux chercheurs tentent de percer les secrets des cellules-souches d'adultes, depuis quelques années. Si on parvient à "ordonner" à ces cellules adultes, on a aussi, en bout de ligne, un organe ou un morceau de peau compatible, puisqu'il s'agit là d'un "clone" de l'organe ou du morceau de peau de Monsieur X. A cette différence près que ce "clone" n'est qu'un amas de cellules qui a grossi dans une éprouvette, et non un embryon.


Les chercheurs sont-ils plus près d'une réussite dans la "reprogrammation" des cellules-souches d'embryons ou d'adultes? Nul ne peut le dire, bien qu'un succès encourageant ait été annoncé vendredi dernier, 30 novembre, sur des cellules-souches d'embryons, dans deux travaux distincts menés à l'Université du Wisconsin et à l'hôpital universitaire Hadassah de Jérusalem. Dans les deux cas, les chercheurs sont parvenus à obtenir des cellules du cerveau à partir de cellules-souches d'embryons. En revanche, à en juger par les résultats pour le moins douteux obtenus par la compagnie américaine Advanced Cell Technology (ACT) dans cette expérience qui a fait les manchettes la semaine dernière, on est encore loin d'une vraie réussite du côté du clonage d'embryons: la grande majorité des tentatives d'ACT se sont soldées par un échec, et les autres ont abouti à des clones de cinq jours, dont le développement s'est arrêté à six cellules, sans que personne n'ait compris pourquoi.


Bref, si le clonage de cellules-souches d'adultes devenait réalité, alors toutes les discussions actuelles sur la légitimité de cloner des embryons humains à des fins médicales deviendraient obsolètes. Puisqu'une cellule de votre peau, clonée ou pas, ne pose aucun problème moral, elle.



Par pascal Lapointe :
Sciencepresse

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Discussions
Pas d'avis pour “Et si le clonage humain... devenait inutile?”
Participer à la discussion

Impossible de commenter cet article