©

Un monde trop petit pour les humains

Notre Terre serait-elle déjà bien trop petite pour les humains ?
L'impact environnemental de l'activité humaine a atteint des sommets ; on passe cela en revue tandis que tout indique que cette situation ne risque pas de s'améliorer.
On a remarqué que depuis 20 ans, les émissions annuelles de dioxyde de carbone (le principal gaz à effet de serre qui affecte le réchauffement climatique comme vous le savez) ont augmenté d'un tiers.
Par ailleurs, la pèche mondiale a vu ses rendements décroître de plus de 10 millions de tonnes et la surface nécessaire à la survie de notre humanité a gonflé jusqu'à 22 hectares par personne ; des calculs ont pourtant estimé que la terre ne devrait pouvoir fournir que l'équivalent moyen de 15 hectares par personne.

[Actualité rédigée par science]

Or, tout indique que les choses ne vont pas s'améliorer sur ce plan. C'est ce qu'indique un rapport de la section environnement de l'ONU (UNEP : United Nation's Environmental Program)
Il y a bien entendu eu quelques succès comme le protocole de Montréal qui prévoir la réduction de 95 % des composés chimiques qui endommage la couche d'ozone ainsi que la protection des réserves d'habitat couvrant 12 % de la planète mais l'impact des humains sur la planète ne fait que croître.
BIODIVERSITELa planète serait en proie à la sixième grande extinction depuis 4,5 milliards d'années et serait largement le fait de l'activité humaine.

Les espèces deviennent 100 fois plus vite éteintes que les taux moyens de la précédente extinction si l'on se fie à ce que l'on a mesuré à l'aide des fossiles. Ainsi, plus de 30 % des amphibiens, 12 % des oiseaux et 23 % des mammifères (classe à laquelle nous appartenons !) sont directement menacés en ce moment même.
CLIMATComme vous l'avez entendu maintes fois, les températures moyenne ont déjà grimpé de 0,76 degrés durant le siècle précédent et on peut s'attendre au pire à une augmentation de 4,5 degrés durant ce nouveau siècle si des mesures drastiques ne sont pas entreprises afin de réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre (en particulier lors de la combustion des énergies fossiles).
On sait en particulier qu'il faudrait que les pays développés devront réduire la pollution concernant le réchauffement climatique de 60 à 80 % jusqu'au milieu du siècle afin d'éviter de funestes conséquences.

Cela implique des changements fondamentaux sur le plan social et en termes de style de vie.
NOURRITURE...

Suite, source et vidéos connexes sur Imaginascience

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Discussions
1 avis pour “Un monde trop petit pour les humains”
  1. message aux milliardaires
    malgré les milliards d'air
    bientôt ce sera un nectar pour personne...
    angry

    Par SentisMental | mercredi 30 janvier, 19:52
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié