©

Les "extrémophiles" aident les chercheurs en quête d'une vie extraterrestre

La présence d'étranges microbes dans des environnements extrêmes sur Terre suscite l'intérêt des scientifiques à la recherche d'une vie extraterrestre, une quête à laquelle pourrait contribuer la sonde américaine Phoenix Mars, arrivée sur la planète rouge le 25 mai.

D'étranges micro-organismes prospèrent dans les milieux les plus hostiles sur Terre, comme le désert de l'Atacama au Chili, les sources d'eau bouillante du parc national de Yellowstone aux Etats-Unis ou des failles du plancher océanique dans les profondeurs ténébreuses du Pacifique.

Une telle forme de vie exotique est-elle possible dans la froide région arctique, proche du pôle nord de Mars, où Phoenix s'est posé le mois dernier? Le robot géologue, qui ramasse des échantillons de sol pour les étudier à l'aide d'un minuscule four et d'un microscope, n'a pas à ce jour apporté la réponse.

Mais... suite et sources ici

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Discussions
1 avis pour “ Les "extrémophiles" aident les chercheurs en quête d'une vie extraterrestre”
  1. ouf !
    j'ai eu peur !
    les extrêmes au Sphil
    serait-ce donc pour découvrir le bout de Sphil
    et les atours de Tours par certains détours !!!!!!!
    mince !
    Rigole
    mais grand !!!!
    Bravo

    Par SentisMental | dimanche 29 juin, 12:47
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié