©

Génération E85

Il y a des révolutions silencieuses qui passent la porte de l'histoire et ce n'est qu'après coup que l'on se dit que c'est vraiment dingue. L'E85 est de celle là. En effet, l'automobile a pris une telle place dans le monde, quelle que soit la société, qu'il est praitquement impossible d'imaginer vivre sans elle. A raison ou à tort, peu importe in fine, il me semble intéressant de continuer à s'intéresser à l'énergie qui propulse ou plutôt propulseront nos chères voitures.

Certes, nous ne sommes pas encore arriver au bout du pétrole, loin de là, et même si son coût va devenir de plus en plus élevé, il me semble presque certain d'en voir jusqu'à la fin de mes jours, à moins d'une grave crise ...

Mais d'autres solutions existent. A commencer donc par l'électricité, mais cette dernière pose de sérieux problèmes, notamment d'autonomie. Or, dans un monde où la liberté prend de plus en plus de place, l'électricité aura besoin d'une béquille. On parle bien sûr de l'hydrogène, mais il faut bel et bien se rendre compte qu'il s'agit d'une solution pour le moins complexe et qui va demander une infrastructure telle que la distribution de GPL & de GNV passera à côté pour enfantine !

Le meilleur moyen, comme l'ont compris les japonnais, reste donc l'hybridation. Les constructeurs français misent sur le diesel. Les autres sur l'essence et plus particulièrement sur son substitut agricole, l'E85 (85% d'éthanol/alcool & 15% d'essence) et surtout l'E100 (100% d'éthanol) qui devrait permette à la fois de lever l'hypothèque sur leur indépendance énergétique tout en se montrant nettement plus performante.

Alors que le diester est moins efficace que le diesel, l'E85, et d'autant plus l'E100, est plus énergétique que l'essence grâce à son haut niveau d'octane. Il permet alors, grâce à l'adoption par exemple d'un compresseur, d'optimiser la combustion & le rendement.
C'est pourquoi, en ce début d'année, nous avons eu une avalanche de modèles américains fonctionnant avec ce carburant.

Parmi ces derniers, la Chevrolet Volt (voir l'image) est particulièrement intéressante puisqu'il s'agit d'un concept qui a pour vocation d'être flexible : électricité, mais aussi hydrogène, essence, E85, toutes les combinaisons sont imaginables.
En effet, pour les parcours de tous les jours, le mode électrique suffit et développe de fait beaucoup moins de pollution, notamment lorsque la production d'életricité est parfaitement maîtrisé. Néanmoins, avec l'aide d'un moteur thermique, il devient possible de parcourir de longues distances. C'est une condition sine qua none pour imaginer remplacer les véhicules d'aujourd'uhi ...

Reste une épine : la production d'éthanol & d'électricité n'est pas forcément plus propre que le raffinage de pétrole & l'utilisation de l'essence ou du diesel. Toutefois, il est plus facile de faire bouger cet état de fait que de rendre propres des millions de véhicules.

Alors, pour une fois qu'il nous est possible d'apporter un grand coup de main à l'histoire, pensez flexfuel si ce n'est hybride !

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Discussions
8 avis pour “Génération E85”
  1. L'huile de colza ou de tournesol commence enfin à sortir de l'ombre et çà ne pollue pas à transformer. Bravo
    A quand la fin des lobbys pétroliers?!! ^^

    Par av_rel | mercredi 24 janvier, 15:05
  2. Ca ne pollue pas, mais c'est quand même moins efficace que le diesel Roulement des yeux
    Puis, va mettre ça dans un moteur moderne, et on en reparlera siffle
    Quant aux lobbys pétroliers, desquels parles-tu ? (état ou les grandes marques ? hum )

    Par PhilouDuNord | mercredi 24 janvier, 15:06

  3. Ca ne pollue pas, mais c'est quand même moins efficace que le diesel Roulement des yeux
    Puis, va mettre ça dans un moteur moderne, et on en reparlera siffle
    Quant aux lobbys pétroliers, desquels parles-tu ? (état ou les grandes marques ? hum )


    Bin si des fonds etaient débloqués pour ameliorer le produit ca pourrait peut etre fonctionner dans un moteur moderne.
    Je parlais des grandes marques. L'Etat lui il encaisse siffle

    Par av_rel | mercredi 24 janvier, 15:10
  4. C'est clair qu'il y a du taf (local en plus) pour améliorer ces huiles végétales Clin d'oeil
    Peut-être qu'avec l'arrivée d'un diesel Peugeot aux 24 heures du Mans, il est envisageable d'imaginer un éventuel changement Roulement des yeux

    En attendant, l'E85 répond à plusieurs "problèmes" : la fin des subventions dans le sucre, les problèmes de certains DOM-TOM (toujours dans le sucre) et surtout la probable fin de la PAC (Politique Agricole Commune et non pas Pile A Combustible non ) dans son état actuel hum

    Reste à espérer qu'ils seront plus cohérents qu'avec le GPL ! Et notamment mettre le ola sur certaines pratiques incroyables (cf. le prix du GPL en France vs. la Belgique pour les mêmes taxes grosso modo 40 vs. 65 centimes d'euros le litre Quoi ? )

    Par PhilouDuNord | mercredi 24 janvier, 15:17

  5. C'est clair qu'il y a du taf (local en plus) pour améliorer ces huiles végétales Clin d'oeil
    Peut-être qu'avec l'arrivée d'un diesel Peugeot aux 24 heures du Mans, il est envisageable d'imaginer un éventuel changement Roulement des yeux

    En attendant, l'E85 répond à plusieurs "problèmes" : la fin des subventions dans le sucre, les problèmes de certains DOM-TOM (toujours dans le sucre) et surtout la probable fin de la PAC (Politique Agricole Commune et non pas Pile A Combustible non ) dans son état actuel hum

    Reste à espérer qu'ils seront plus cohérents qu'avec le GPL ! Et notamment mettre le ola sur certaines pratiques incroyables (cf. le prix du GPL en France vs. la Belgique pour les mêmes taxes grosso modo 40 vs. 65 centimes d'euros le litre Quoi ? )


    Malheureusement, l'espoir n'est pas de mise. Les producteurs d'huile servant de carburant ont été informés des taxes qui pourraient etre appliquées et cela reviendrait quasi au prix de l'essence. C'est du n'importe quoi!! angry

    Par av_rel | mercredi 24 janvier, 15:38
  6. Pourquoi ? huh Si l'état fait un geste pour l'éthanol, il est envisageable d'en faire de même pour les huiles végétales (D30 voire plus) Clin d'oeil

    Par PhilouDuNord | mercredi 24 janvier, 18:31

  7. Pourquoi ? huh Si l'état fait un geste pour l'éthanol, il est envisageable d'en faire de même pour les huiles végétales (D30 voire plus) Clin d'oeil


    Je suis tout à fait d'accord sauf que dans les fait il semblerait que des "pressions" exterieures poussent à surtaxer l'huile. A qui profite le crime? ^^

    Vive le GTL Bravo

    Par av_rel | jeudi 25 janvier, 07:48
  8. C'est étrange, dans les faits comme tu dis, ils construisent par chez moi (enfin du côté de Dunkerque Langue ) des usines pour le diester hum Si la viabilité économique n'était pas de mise (surtout pour une grande marque qui est forte en résultat siffle ) ce serait complètement idiot huh

    Par PhilouDuNord | jeudi 25 janvier, 18:27
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié