©

Quand le Vatican donne des consignes :

Afin de mieux conduire et de se comporter derrière le volant de sa voiture.

cela donne alors cela ...
1. Tu ne ...

2. Que la route soit un moyen de communion entre .....

3. Que la courtoisie, la correction ....

4. Sois charitable et aide ton prochain ......

5. Que la voiture ne soit pas pour toi un moyen ...

6. Persuade charitablement les jeunes ....

7. Soutiens les familles ...

8. Organise la rencontre entre ........

9. Sur la route,.....

10. Sens-toi responsable ......

Suite et source 1 => olivier bonnet

Suite et source 2 => metro france.

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Discussions
2 avis pour “Quand le Vatican donne des consignes :”
  1. Ferrari réplique aux critiques sur les "Dix Commandements"
    ven. juin 22, 2007 8:01 CEST

    MARANELLO, Italie (Reuters) - Ferrari a répliqué jeudi aux "Dix Commandements" du bon automobiliste publiés par le Vatican stigmatisant notamment la vanité des propriétaires de belles voitures.

    "La voiture tend à faire ressortir le côté 'primaire' des êtres humains", souligne le code de bonne conduite publié mardi par le Saint-Siège, qui incite les conducteurs à lutter contre cette "régression psychologique" en privilégiant les "tendances nobles" de l'âme humaine.

    Pour le cardinal Renato Martino, la voiture peut être pour son utilisateur l'occasion de pécher "(...) lorsqu'elle est utilisée comme un lieu de péché".

    Les propriétaires de Ferrari et autres voitures de luxe se sont sentis visés par la dénonciation des automobilistes qui utilisent leur véhicules pour, selon le Vatican, "jeter de la poudre aux yeux ou comme moyen de faire de l'ombre à autrui ou de susciter la convoitise".

    Pour le directeur général de la firme au cheval cabré, Amedeo Felisa, la plupart des acquéreurs de Ferrari le deviennent par simple amour de la conduite automobile.

    "Sauf à considérer que se faire plaisir est un péché, ce que je ne crois pas", a-t-il expliqué à la presse lors du 60e anniversaire de Ferrari à Maranello, au sud-est de Milan.

    Pour sa part, le président de Fiat, dont Ferrari est une filiale, Luca Cordero di Montezemolo, n'a pas mâché ses mots en défendant la politique du constructeur consistant à fabriquer des séries limités de bolides de luxe chaque année, provoquant parfois des listes d'attente de deux ans.

    "Une Ferrari, c'est comme une femme: il faut qu'elle se fasse désirer de ses soupirants".

    Felisa partage l'avis selon lequel acheter une Ferrari n'est pas un péché. "J'espère que non - mais il faut en commettre au moins un de temps en temps", a-t-il conclu avec un sourire entendu.

    source => today.reuters.fr

    Par Serge le Belge | vendredi 22 juin, 08:53
  2. San-Tiss  dire
    consigne
    souvent être signe de con !

    Par SentisMental | vendredi 22 juin, 18:17
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié