©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

La mort des hyperliens !

L'hyperlien a souvent été décrit comme une des inventions les plus formidables du XXe siècle: grâce à lui, se construit petit à petit une encyclopédie planétaire. Mais plus les années passent, et plus l'encyclopédie se révèle aussi trouée qu'un fromage suisse...

Ainsi, jusqu'à un cinquième des pages web citées dans des articles de la base de données Medline auraient disparu ou ne seraient accessibles que de façon intermittente. Une page sur cinq, ou 20%.


Et Medline n'est pas n'importe quoi: c'est la crème de la crème des bases de données d'articles et de recherches en biologie et en médecine.


Il y a longtemps que les internautes se sont habitués au fait que des sites web personnels disparaissent après quelques mois ou quelques années. Mais on aurait cru, jusqu'à récemment, que le milieu universitaire était plus solide: après tout, une bonne partie de ces sites "hyperliés" par des articles scientifiques sont hébergés par des universités; ce sont parfois même des sites de référence de haut niveau....



L' article intégral par pascal Lapointe pour:
Sciencepresse

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Discussions
Pas d'avis pour “La mort des hyperliens !”
Participer à la discussion

Impossible de commenter cet article