©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Le sourire de Julia Roberts

Au coeur des années 50, dans une Amérique puritaine et conservatrice , elle incarne une enseignante libre d'esprit. Avec "le Sourire de Mona Lisa", la superstar bat encore des records au box-office ! Confidences d'une 'pretty woman' qui savoure autant son succès que la vie à deux...




Julia Roberts

"Dans le rôle de la célébrité idéale, je me trouve plutôt nulle ! " Julia Roberts confesse l'horrible vérité benoîtement, en plein démarrage de la promo du " Sourire de Mona Lisa " *. Elle s'apprête à assumer ses responsabilités de star à l'affiche d'un film dont elle est aussi la productrice. "Ce n'est pas que je déteste ça, mais je ne suis pas très bonne dans le registre marketing. Surtout quand je pense à l'avalanche d'articles et de portraits qui vont m'être consacrés. Quoi qu'on dise, on se fait facilement épingler. "



Autre préoccupation de la star : trouver une tenue pour la première et le défilé obligatoire sur le tapis rouge. " Il fut un temps, à mes débuts, où ça n'avait pas autant d'importance. Aujourd'hui, une robe qui ne plaît pas, et vous êtes instantanément crucifiée et ridiculisée par de soi-disant experts. ' Deux ans après les 20 millions de dollars de cachet "un record", et l'oscar décroché pour " Erin Brockovich ", la voici de retour avec un rôle écrin. Celui d'un professeur d'histoire de l'art à Wellesley College, établissement prestigieux pour filles, en 1953...


Source & suite de l'article:
www.lefigaro.fr

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : le sourire de julia roberts ;
Discussions
Pas d'avis pour “Le sourire de Julia Roberts”
Participer à la discussion

Impossible de commenter cet article