©

Une pub, très mimi !

«Votre horodateur a refusé mon chèque», griffonné par une main féminine sur une feuille de bloc-notes déchirée à la va-vite et ponctuée du dessin d’une petite fleur, comme pour s’excuser. On voit ce petit mot sur tous les parebrises des voitures en stationnement dans les rues de Paris, en ce moment.


Il est tellement bien fait que, quand on l’a vu la première fois, avant de s’apercevoir qu’il avait en fait été glissé sous des milliers d’essuie-glaces, on a vraiment cru à une excuse bidouillée en vitesse par une automobiliste pressée soit très étourdie, soit passablement de mauvaise foi, qui n’avait pas de pièces de monnaie sur elle pour alimenter l’horodateur et découvrait, ou faisait mine de découvrir, que celui-ci n’acceptait pas les chèques. D’où le petit mot pour amadouer les pandores et éviter une amende.



Merci à Bernard Delattre pour ce petit mot, parole d’un Belge.

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Discussions
1 avis pour “Une pub, très mimi !”
  1. Rigole Super Bravo

    Par SentisMental | dimanche 4 novembre, 10:57
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié