©

Plus petite expérience des fentes de Young ; étrange mécanique quantique !

Cette actualité est surtout le prétexte de revenir sur un des fondements de la mécanique quantique, plus une vidéo traduite, sous-titrée et commentée.

Dans notre monde visible, nous distinguons les objets matériels avec leurs trajectoires et les ondes qui sont des déplacements coordonnées de particules dans le temps. Par ailleurs, nos théories montrent que les objets continuent d'exister même si on oublie de les observer. L'actualité sur cette expérience est surtout l'occasion de revoir un des fondements de la mécanique quantique en détail.
Dans le monde, des choses que l'on a du mal à appréhender se manifestent. Ainsi, les particules sont aussi des ondes et vice-versa. Par ailleurs, les objets (électrons) n'existent pas dans une configuration bien définie tant qu'on ne les regarde pas (soit lorsqu'on effectue des mesures).
Cela semble complètement absurde et à la limite de la métaphysique : les plus grands spécialistes de la mécanique quantique ont donc débattu pour déterminer comment interpréter la théorie si utile et pourtant si efficace.
La question qui taraude tout le monde est la transition de notre monde classique, macroscopique, au monde quantique, microscopique.
A quel moment doit-on passer de la représentation classique (Newton et mieux Relativité) au monde décrit par la réalité quantique ?
C'est une question scientifique très importante tant sur le plan fondamental que sur le plan pratique, en particulier si l'on veut aboutir un jour au si prometteur (en termes de puissance de calcul) ordinateur quantique.

Des chercheurs du Lawrence Berkeley National Laboratory et des collaborateurs de l'université de Francfort en Allemagne ainsi que de l'université du Kansas et d'Auburn viennent de montrer que des particules de nature quantique suivent un comportement « classique » (Newton + Einstein) dés la simple molécule d'hydrogène (deux atomes d'hydrogène : ) !


Donc, en bref, si molécule > (plus grosse) que molécule d'hydrogène : Newton OK !
Si molécule < (moins grosse) que molécule d'hydrogène : Mécanique quantique obligatoire !
Ces chercheurs sont arrivés à cette conclusion en réalisant ce qu'il nomme « la plus petite expérience à double fentes de Young au monde ».

Les deux fentes nécessaires à l'expérience si connue de la théorie quantique étaient mise en forme par seulement deux protons d'hydrogène et distante de 1.4 unités atomiques (soit quelques dixièmes de milliardième de mètre).
L'expérience de la double fente de Young (la première a été réalisée il y a plus de deux siècles !) est très simple à la base. On utilise une source d'éclairage qui va éclairer un panneau muni de deux fentes et on place derrière un tableau récepteur. La lumière qui passe à travers les deux fentes se retrouve sur le tableau de derrière.
Que se passe-t-il de particulier ? ...

Suite, sources et vidéos sur Imaginascience


[Actualité rédigée par science]

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : young petite ; PETITE YOUNG ; fentes de young ;
Discussions
3 avis pour “Plus petite expérience des fentes de Young ; étrange mécanique quantique !”
  1. le titre du post me confond ...
    Sentoche !
    sors du corps de Téki !
    Rigole En vacances Bye2

    Par SentisMental | vendredi 29 février, 12:29
  2. Rigole , sauf qu'il n'est pas de moi Clin d'oeil  - je n'ai fait que poster la news de "Science"

    Par Tekiro | vendredi 29 février, 21:14
  3. je n'ose même pas dire que c'est fantt...astique...
    Peur Peur Peur
    je l'ai dis ?
    oups ! pardon !
    Peur Peur

    Par SentisMental | samedi 1 mars, 17:36
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié